Distri courrier : non au travail gratuit, imposons nos choix

Publié le par CGT Poste Villeurbanne PPDC



Montreuil, le 18 mai 2009

Distribution Courrier

 

Non au travail gratuit

Imposons ensemble nos choix

 

 

Si la crise du capitalisme se fait ressentir dans tous les domaines, La Poste la surexploite.

 

En tant que membre éminent du Medef, La Poste ne connaît qu’une seule variable d’ajustement c’est la masse salariale.

 

Pour 2009, l’ensemble des DOTC prévoit des suppressions massives d’emplois.

 

Les facteurs vivent de plus en plus mal la situation qui dégrade leurs conditions de travail et de vie.

 

A La Poste :

Le travailler plus pour gagner moins ne doit pas être la règle

Pour le personnel et la CGT c’est inacceptable

 

Tous les postiers (fonctionnaires, contractuels, cadres et non cadres) sont visés :

 

Ä      les CDD, les contrats pro… que La Poste ne veut plus renouveler et embaucher

Ä      le non remplacement de 4 départs sur 5

Ä      les saisonniers que La Poste ne veut plus embaucher

Ä      Les prétendus surnombres que La Poste  veut occuper à 100 % ou muter d’office

Ä      Les « aptitudes réduites » que La Poste  veut aussi occuper à 100 %

Ä      Les malades qui sont de plus en plus sur contrôlés (Présencéo)

Ä      Les cadres qu’elle veut utiliser en volant de remplacement des facteurs…

 

Et la Poste agite même des menaces sur les CDI à temps complet.

 

Les usagers sont aussi directement concernés avec la volonté de La Poste de retenir du courrier le lundi pour en faire des journées très faibles.

 

A la distribution, alors que les personnels connaissent déjà le sur travail (par exemple les dépassements d’horaires systématiques et pas toujours payés), La Poste refuse toute embauche pour quelque absence que ce soit, envisage des “mutations d’office” et invente des semaines faibles, voire des jours très faibles où les facteurs devraient faire jusqu’à 2 tournées (périodes bleues) et imposer la prise de congés !

 

 

La Poste veut généraliser la sécabilité et l’exploiter à outrance abandonnant toute notion de référence aux 35 heures et imposer des heures supplémentaires non rémunérées.

 

Ensemble refusons le travail gratuit

 La CGT refuse un recul social de plusieurs dizaines d’acquis sociaux et la mise en danger du Service Public Postal.

 

 


La CGT propose et revendique une plus juste répartition des richesses. Ce sont les salariés qui seuls créent les richesses : sans le travail des postiers, pas de chiffre d’affaires pour La Poste.

 

Ce ne sont pas les postiers qui ont créé la crise, c’est l’exploitation de tous les salariés

 

La crise c’est eux, la solution c’est nous tous

 

La CGT exige la satisfaction des revendications suivantes :

 

ð   Le refus de toute privatisation

ð   Des augmentations généralisées de salaires

ð   Des créations d’emplois stables et bien rémunérés

ð   Le respect des 35 heures hebdomadaires

ð   La mise en place de régime de travail sur la base de 32 heures hebdomadaires

ð   Le II.1 grade de base avec un repyramidage de tous les grades

ð   Des volants de remplacement à 25 % minimum à l’acheminement comme à la distribution

ð   Une DJT à 6 heures par jour avec maximum 3 heures de travaux extérieurs

ð   Le droit au week-end de repos, avec 2 jours consécutifs intégrant des samedis

ð   La titularisation des contractuels

ð   La révision des normes et cadences en intégrant la pénibilité

ð   L’acheminement et la distribution du courrier et des colis 6 jours sur 7 en J + 1 voire H +, en favorisant le développement des complémentarités et des coopérations rail, air, route

 

A l’instar des nombreuses luttes souvent victorieuses (Dijon, Brive, Tulle, Seine St Denis, Val de marne, Auvergne, Nîmes, Cholet, Nord Pas de Calais, Vaucluse, Picardie, …), la CGT propose aux personnels dans chaque centre et service, d’élaborer un cahier revendicatif local, et de s’inscrire dans l’ensemble des journées d’actions qui sont proposées. 

 

Le 26 mai décidons dans tous les services l’action

pour la satisfaction de nos revendications

 

La force de la CGT c’est ses syndiqués, alors n’hésitez pas à la renforcer Syndiquez-vous !

 

Fédération nationale des salariés du secteur des activités postales et de télécommunications CGT

263, rue de Paris - Case 545 - 93515 Montreuil Cedex - Tél. : 01 48 18 54 00 - Fax : 01 48 59 25 22 - C.C.P. Paris 20376 D

http://www.cgt-fapt.fr - e-mail : fede@cgt-fapt.fr  

 

Publié dans Facteurs d'Avenir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article